Booba, du rappeur à l’homme d’affaires

Le succès de sa marque Ünkut, fait de lui le plus entreprenant de tous les rappeurs français. En surpassant la bande à Rohff et La Fouine, qui ont respectivement créé Distinct et Swagg, le Kopp les écrase aussi par le nombre de disques vendus. De quoi s’attendre à une confrontation houleuse en septembre avec la sortie du PDRG, l’album de Rohff.
Booba, l’homme qui a tout compris ? On lui rapproche de pomper le rap Us caricaturé en argent, voitures, belles femmes, drogues et impétuosité de la testostérone, mais tout semble lui sourire. En dehors de rap, le Duc du Bois de Boulogne s’est fait un nom. Il s’appelle Ünkut. En multi-fonctionnaire, Booba renvoie ses rivaux à aller revoir leur copie.

Booba… et les autres

Seule Maître Gims tient la corde. Le Duc de Bologne ne quitte plus le Top 10 de Deezer, et autres plateformes musicales. En plus d’être reconnu parmi les patrons du rap français, Booba s’est taillé un nom en prêt-à-porter. Sa ligne de streetwear n’en finit plus de faire des émules. Récemment, la marque est devenue partenaire de “L’équipe du Dimanche” sur Canal+. Un coup de pub en plus. Dans les boutiques de tendances jeunes, sa marque s’affiche en première ligne. Et ce n’est pas fini. Car ce succès se conjugue avec le flop des marques de ses rivaux ; « le soldat comorien » et « fouiny baby ». Distinct et Swagg sont à la rame comparer à Ünkut. Ce qui, une fois de plus, ravive la confrontation entre les fans de ces différents rappeurs. Et pour ne pas faire les choses à moitié, le Duc de Boulogne programme de sortir sa réédition « Turfu » simultanément que Rohff, de manière à gêner la sortie du « PDRG ». Pour l’heure, le clash entre ces rappeurs, s’est mis en pause en attendant le Futur.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*